le blog de Hicham BENBRAHIM

Il n'y a que deux choses qui soient infinies: l'univers et la bêtise humaine. et encore, pour l'univers, je ne suis pas sûr. Albert Einstein.

21 février 2014

http://www.un.org/News/fr-press/docs/2014/SGSM15652.doc.htm

 

 

 

 

Posté par hbenbrahim à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

la grande désillusion

la grande desillusion

Posté par hbenbrahim à 17:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2013

petite reflexion sur le jour de l'aid al adha

le jour ou circule un nombre inimaginable d'arme blanche sous toutes ses formes dans les rues. couteaux, haches etc... cest le jour ou on constate le moins d'agression. bizzare non??

 

Posté par hbenbrahim à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2013

Mensonge humanitaire..

  • Entre 2004 et 2005, l’association Family Health International (FHI) appuyée par le laboratoire américain Gilead Sciences dont les principaux donateurs sont le gouvernement américain et la Fondation Bill et Melinda Gates, a mené dans plusieurs pays africains, le Nigeria, le Cameroun, le Ghana, des essais cliniques du Tenofovir ®, un antiviral utilisé contre le sida sur des hordes de prostituées[1], encouragées à avoir des rapports sexuels non protégés.

 

  • En août 2001, des dérives semblables ont conduit à l’ouverture d’une action judiciaire. Une trentaine de familles nigérianes ont saisi un tribunal new-yorkais afin de faire condamner le laboratoire américain Pfizer pour le test du Trovan ®, un antibiotique destiné à lutter contre la méningite. Au cours de cette étude, pratiquée en 1996 pendant une épidémie de méningite, onze enfants sur deux cents avaient trouvé la mort et plusieurs autres avaient gardé de graves séquelles cérébrales ou motrices.

 

  • Actuellement, 1 500 séries d’essais sont conduites en Inde sur près de 150 000 sujets et les décès de patients testés ont augmenté. Toutefois, on reconnait difficilement le lien direct avec les essais cliniques et, l’an dernier, quatre cas seulement ont été dédommagés.

 

  • Le scandale de l’administration volontaire du VIH en Libye a fait couler beaucoup d’encre quand des infirmières étrangères ont été condamnées. Tout le monde et toutes les associations de droit de l’homme ont crié fort à cause de quelques personnes (loin d’être innocentes) et  condamnées, alors qu’ils se taisent et ferment les yeux sur le massacre de  milliers de gens quand on pratique sur eux des essais cliniques mortels.

 

  • En 2008 aux États-Unis, 78 % des cobayes embauchés dans le cadre d’essais cliniques relatifs à des médicaments visant le marché US ont été recrutés à l’étranger. En Europe, c’est 61 %, plus 11 % de patients provenant de pays d’Europe centrale (membres de l’Union européenne). Ces dernières années, la Pologne et la Hongrie, par exemple, ont représenté 21 % des sujets recrutés dans le monde, selon une enquête de Reuters : plus du double que les États-Unis et le Canada réunis ! En France, 8 % seulement des patients impliqués dans des essais ont eu lieu sur le sol français. Tout cela au profit de l’Asie, de l’Amérique Latine et des pays de l’Est.

Chaque jour, nous apprenons qu’un laboratoire pharmaceutique a opéré des essais de médicaments sur des populations de pays en voie de développement, ce qui est plus facile, moins risqué et plus lucratif que dans les pays riches.

L’objectif des laboratoires reste de concevoir des produits destinés à la clientèle des riches pays occidentaux. Les maladies des pays pauvres ne figurent pas parmi les priorités des entreprises : seul un marché d’au moins 200 millions de dollars peut commencer à intéresser les stratèges de la pharmacie. Cependant, les populations des pays en voie de développement ne souffrent pas que du paludisme et de la tuberculose. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 80 % des décès provoqués par des maladies chroniques et non contagieuses sont recensés dans les pays en voie de développement. L’Inde et la Chine concentrent plus de 90 % des cas mondiaux de diabète de type 2. Dans certaines régions du continent africain, une personne sur cinq est diabétique, et vingt millions d’Africains souffrent d’hypertension (3).

les essais cliniques produits par l'industrie contemporaine n'ont en général rien de scientifique, c'est du pur marketing. Je doute fort de l’honnêteté des associations humanitaires étrangères qui viennent sillonner les pays pauvres d’Afrique qui est la destination de choix pour les géants  de l’industrie pharmaceutique pour des essais clinique à grande échelle. des groupes pharmaceutiques  se servent des patients comme de "cobayes" pour des essais cliniques illégaux en inde et en Afrique par le biais des « association humanitaires » Selon ces associations, les pays d’Afrique et l’inde sont  des destinations attrayantes pour les multinationales en quête d'essais cliniques en raison des coûts moins élevés, d'un certain vide législatif "Il est extrêmement regrettable que des essais cliniques puissent avoir lieu et que des gens meurent. "Il doit y avoir un sens de la responsabilité. Les êtres humains sont traités comme des cobayes", Le choix est tout fait. Les Africains, ainsi que leurs amis asiatiques, sont les nouveaux « rats de laboratoire » sur lesquels sont bâties les perspectives de profits gigantesques. Les ressources naturelles ne suffisent plus, il faut aussi que la vie « misérable » de l’homme africain puisse servir à quelque chose.

Et le Maroc ?

Le Maroc, à ma connaissance, ne représente pas le bon laboratoire d’essai « scientifique » à grande échelle du fait qu’il ne répond pas vraiment aux données souhaitées par les industriels, (nombre de patients insuffisant, leur l’intelligence, leur coutumes et les autorités qui veillent de prés sur les dérapages spectaculaires.)

MAIS, on sait parfaitement qu’il existe plusieurs associations de toutes les  couleurs qui sont installées au Maroc ou qui viennent régulièrement pour des missions humanitaires. Ou d’autres qui viennent pour des missions  flash. 

Je me pose la question sur la source de financement de certaines associations « riches » installées confortablement au Maroc depuis plusieurs années. Et qui opèrent en toute quiétude ?? leur but ? Un travail ou une mission bien programmée sur plusieurs années, un suivi régulier et strict ne peut jamais être fait en comptant que sur mes donateurs ! il y’a forcement une source financière puissante qui alimente ces associations et dans quel but ?? . Partant du principe que rien n’est gratuit, quel intérêt pourrait avoir ces associations de s’installer et d’opérer au Maroc ? Pour moi le Maroc est la porte de l’Afrique. Le Maroc leur servirait, pour l’Afrique, comme un tremplin, une plate forme, ou un pied a terre, vu la proximité avec l’Europe.

Pendant leurs actions de médecine et de chirurgie, ces associations ramènent avec eux des « produits », du matériel et des patriciens. ils font des programmes indépendamment des besoins de la population.  Je pense que le Maroc est aussi un lieu d’expérimentation soft. De petits essais qui ne font pas vraiment mal actuellement peuvent être nocif plus tard sans se rendre compte. Il est vrai que la population profite de certains actes banaux mais à leur insu on leur administre parallèlement des produits d’essais qui parfois n’ont rien à voir avec l’acte lui-même. Il existe plusieurs façons de faire véhiculer des choses gentiment sans se rendre compte de l’intérêt réel de ces opérations. 

D’autres équipes d’étrangères viennent pour des missions flash pour un échantillon bien déterminé et passe sous la couverture d’humanitaire en faisant passer des essais invisible à la population,, et reviennent périodiquement pour ce même échantillon  pour des contrôle! Mais en vérité ils reviennent pour constater les résultats et le suivi de leur essai a intérêt lucratif.  « Aucun moyen d’évaluer la qualité des recherche »

 Est-il éthique de refourguer le sale boulot aux pays pauvres, où la majorité des patients sont analphabètes (selon Margaret Hamburg, de la FDA) ? L’histoire récente de l’industrie pharmaceutique est truffée de cas d’abus tous plus horribles les uns que les autres, comme ces centaines d’essais mortels sur des personnes défavorisées, emprisonnées ou déficientes, aux États-Unis. Ces études sur la syphilis au Guatemala, contre le sida en Afrique, le cancer du sein et les médicaments anti-psychotiques en Inde ou sur un antibiotique (Trovan) au Nigéria, qui se sont soldées par la mort de cobayes qui n’avaient jamais été informés des risques.

 Peut-on débarquer, du jour au lendemain, en offrant un médicament au top du top à des malades sans le sou. Et, à la fin de l’étude, leur dire "au revoir et bye-bye", en leur souhaitant bon courage pour la suite... sans médicament

 

Hicham benbrahim

Posté par hbenbrahim à 01:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2009

reflexion sur la grippe porcine

un point de vu:

UNE PANDEMIE DE PROFIT

Quels sont les intérêts économiques derrière cette grippe porcine dont on nous rebat les oreilles ?

1 million de personnes par an meurent dans le monde de la MALARIA, qui pourrait être prévenue avec un simple moustiquaire. Les journaux n’en parlent pas!

 

 

2 millions d’enfants par an meurent dans le monde de la DIARRHÉE, alors que l’on pourrait l'éviter avec un banal sérum pour 0€25 la dose. Les journaux n’en parlent pas!
10 millions de personnes par an meurent de la ROUGEOLE, PNEUMONIES et INFIRMITÉS, que l’on pourrait guérir avec de simples vaccins. Les journaux n’en parlent pas!

6000 personnes par an meurent de la grippe saisonnière en France. Les journaux n’en parlent pas! ou banalisent le fait.
Mais il y a de cela 10 ans, quand la fameuse grippe aviaire est apparue... Les journaux mondiaux nous ont inondés d’informations à ce sujet... :
Une épidémie, la plus dangereuse de toutes... Une PANDEMIE ! On ne nous parlait que de la terrifiante maladie des volatiles.
Et pourtant, la grippe aviaire a causé la mort de quelques 250 personnes en 10 ans... 25 morts par an.
La grippe commune, tue un demi-million de personnes par an, dans le monde. Un demi-million contre 25 !
Un moment... Un moment s’il vous plaît !
Alors, pourquoi un tel remue-ménage - un scandale- autour de la grippe Aviaire ?
Parce que derrière les poulets il y avait un "Coq", un coq à grande crête.
L’entreprise pharmaceutique internationale ROCHE avec son fameux TAMIFLU vendu à des millions de doses aux pays asiatiques.  Bien que l’efficacité du Tamiflu soit douteuse, le gouvernement britannique en a acheté 14 millions de doses pour protéger sa population.
Grâce à la grippe aviaire, ROCHE et RELENZA, les deux des plus grosses entreprises pharmaceutiques qui vendent les antiviraux, ont obtenu des millions de dollars de bénéfices.

Alors, en avant avec les oiseaux et maintenant avec les porcs.
Eh oui ! Maintenant commence la psychose avec la grippe porcine. Et tous les médias du monde ne parlent que de ça.
Et je me demande : Si derrière les poulets il y avait un "Coq"... N’y aurait t’il pas derrière les cochons un "Gros Porc"?
L’entreprise nord-américaine Gilead Sciences détient le brevet du Tamiflu.. Le principal actionnaire de cette entreprise n’est autre que le sinistre, Donald Rumsfeld, secrétaire d’état à la défense de Georges Bush, l’artisan de la guerre contre l’Irak...
Les actionnaires des entreprises pharmaceutiques ROCHE et RELENZA doivent se frotter les mains, ils doivent être heureux avec les millions de nouvelles ventes du Tamiflu.
La véritable pandémie est celle de l’argent, les énormes bénéfices de ces mercenaires de la santé.
Je ne nie pas les précautions nécessaires qui sont en train d’être prises par tous les Pays du globe.
Mais si la grippe porcine est une pandémie aussi terrible que l’annonce les médias. Si l’OMS se préoccupe tant de cette maladie, pourquoi ne la déclare-t-on pas cette pandémie comme un problème mondial de santé publique ?
Pourquoi ne pas autoriser la fabrication de médicaments génériques pour la combattre ?
Se passer momentanément des brevets des entreprises ROCHE et RELENZA et distribuer les médicaments génériques gratuitement à tous les pays, et plus particulièrement aux pays les plus pauvres.
Ne serait-ce pas la meilleure solution ? Ou alors c'est une farce et aucune menace réelle ne pèse sur le genre humain !!!
Avez vous remarqué que malgré le très grand risque lié à la prolifération de cette maladie, aucune précaution n'est prise à l'égard des destinations à risques?
Aucun média ne se fait le relais de la prévention ni ne met sérieusement les gens en garde comme le voudrait le bon sens.
Demande-t-on aux gens d'éviter de se rendre aux états-unis? Non !
Que fait-on concrètement pour enrayer le risque de s'engager dans une pandémie ? Rien
Pourquoi?  On est inscrit dans un contexte de crise financière ayant entraîné une crise économique. Une des plus graves que l'on ait connu.
 
Pour détourner l'attention du peuple et sa méfiance, relancer l'économie "florissante" et ultralibérale avec les mêmes personnes qu'avant, il faut une situation de crise visant les personnes dans leur intégrité physique.
On sait tous qu'en temps de crise, les gens se jettent sur les magasins pour faire des stocks de tout et de rien.
La preuve, certains font déjà des listes de survie pour pandémie.

On a vu ça avec les différentes guerres au 20ème siècle, les gens vont naturellement acheter plus et font des réserves. Une guerre mondiale ne pouvant être déclarée (logique) rien de tel qu'une bonne pandémie !

 

 

source: anonyme

 

 

Posté par hbenbrahim à 15:16 - Commentaires [13] - Permalien [#]

31 août 2009

info ou intox? L'imposture du siecle

LA VACCINATION:

Violer

Abuser

Contaminer

Canceriser

Infecter

Nevroser

le mieux c'est de trouver un vaccin contre la bêtise humaine.

Quelques citations médicales sur les vaccinations.

Posté par hbenbrahim à 12:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 mai 2009

declaration de trois employées à mac do.

date_limite_consommation

Trois salariées d’un McDonald’s de Nîmes affirment que le restaurant fast-food où elles travaillent manque régulièrement aux règles d’hygiène et de sécurité alimentaires.

"On nous demande de falsifier les DLC (date limite de consommation), de réétiqueter ensuite les produits en repoussant la DLC de deux trois, quatre jours, parfois plus".

Tout en ajoutant:

"On recongèle parfois des produits déjà décongelés. Des gâteaux, de la viande, de tout".

source: http://fr.news.yahoo.com/63/20090509/tfr-l-empoye-d-un-macdo-on-nous-demande-019dcf9.html


Posté par hbenbrahim à 19:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 mai 2009

"Mac bleuf"

10052009_001

c'est une affiche que je découvre dans un resto "mac bouffe". tout semble normal pour tout le monde qui fréquente ce genre de resto sauf moi! quand j'ai lu l'affiche, j'ai cru que c'est un jeu comme tous les jouets qu'on donne pauvres enfants qui fréquentent cet endroit, j'ai cherché la règle du jeu qui n'y figure pas et finalement j'ai trouvé: je me suis amusé a jouer au jeu de "vrai " ou "faux" en lisant. je ne sais pas si j'ai gagné ou pas car j'ai souligné "tout faux" sauf l'insigne du bas qui était vrai car il n'y a qu' "eux" qui osent afficher ces absurdités.

ils se foutent de qui? c dommage qu'ils "exploitent " les enfants et les prennent comme "bouclier" c vraiment dommage!

voyons ce qui est écrit: "nous n'utilisons que de la viande 100°/°pur boeuf" a mon avis  d'après ce que j'ai récolté comme information juste, ils n'existe que de la viande de beuff!!" ou 100°/° du bleuff! ou de 100°/° du beurk!  je ne rigole pas faites vous lexperience de laisser la viande "mac bleuf" dans un endroit de culture et laissez là quelques jours ou quelques semaines à l'abri. vous remarquerez rapidement que y'a tout dedans sauf de la viande. faites aussi l'expérience avec les frites et vous verrez par vous même. je me suis inspiré d'une vidéo et un article que j'ai trouvé sur le net: à voir

je vous laisse commenter la suite et de m'en trouver une phrase "vraie". moi personnellement ça fait bien longtemps que j'ai abandonné le mac bleuf. mes enfants n'y vont jamais ils n'aiment pas.  je ne les prive pas mais je les éduque à manger sain, ils savent en étant encore enfants de faire la part des choses.  je ne veux pas être responsable des conneries des autres et de cette "macdomination", "mac machination" qui une fois dans le piège, vous reserve tranquillement une place dans un centre de chimio.

tout est chimique! tout est industriel.

"mac bouffe, mac bleuff! mac beuff, c'est du 100°/° viande du beurk!"

bon appétit!

voici qqs liens:

http://taoastro.ifrance.com/macdo.html

http://www.abacom.com/~pdescham/natmcdo.html

http://www.onnouscachetout.com/themes/societe/mcdonalds.php

Posté par hbenbrahim à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2009

Petite reflexion

main

Dieu a crée un équilibre parfait de la nature, j’en ferai témoin  toute ma vie.. L’homme se distingue des autres créatures vivantes d’avoir les capacités intellectuelles pour gérer au mieux son équilibre psychique et physique et prévoir les éventuels accidents qui peuvent lui arriver. L’homme cherche instinctivement son équilibre et sa stabilité grâce aux différentes assises propre à lui : Un abri, un travail , une bonne santé, une famille. si l’une des assises manque, c’est le déséquilibre et parfois la voie vers l’abime.

A chacun ses propres piliers pour se sentir mieux dans cette vie, mais  il existe un  pilier commun et incontournable à toute l’humanité c’est la santé ! on peut bien imaginer la vie sans une famille, sans argent, sans un abri etc.. Mais jamais sans une bonne santé.

Serait-il suffisant d’être pris en charge matériellement en cas de maladie grave pour se sentir mieux? je ne pense pas que l’argent fait le bonheur mais il y contribue seulement, Car quand on se trouve sur un lit d’hôpital, quand on est désarmé face a ce qui nous arrive, handicapé, souffrant, et sentir que la vie ne tient qu’à un fil, la seule chose qui maintient et aide le malade à retrouver son équilibre, c’est d’être bien entouré. Nous sommes beaucoup plus sensibles aux gens qui nous soutiennent moralement ou matériellement et à ceux qui nous sont chers. Je pense que le meilleur investissement que l’homme pourrait faire dans sa vie c’est l’investissement humain, car un jour ou l’autre et au fil du temps on aura besoin de ce capital humain irremplaçable. Cet investissement ne coute presque rien : sourire, considération, respect et amour, mais rapporte beaucoup (…) la pire des solitudes c’est qu’on se retrouve du jour au lendemain seul, face a un grave accident de santé. Les gens qui nous sont chers et les proches avec qui on avait toujours entretenu de bonnes relations, c’est cette « bouée de sauvetage » qui rétabli l’équilibre rompu.

Posté par hbenbrahim à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2009

le pain nu

le_pain_nu

Le pain nu est un roman autobiographique fascinant où l’auteur : Mohamed Choukri étale son enfance et son adolescence marquée par la misère, l’exil et la haine qu’il portait contre son père. Ce classique de la littérature marocaine a été interdit au Maroc jusqu’en 2000 à cause de la crudité des scènes à caractère sexuel qui émaillent ce récit. Ce n’est pas bon gout pour certain, mais dégage une certaine amertume de l’époque. voici quelques passages choquants..

« Quel papyrus saurait renier mon être quand je suis né de toi ?
Quand tu m’as redonné la foi quelle force pourrait faire trembler mon regard sur toi ?
Ma tête voudrait être tranchée par ta main au lieu de reposer sur un autre bras. »

« nous entrâmes dans le monde du silence eternel, c’était là qu’on avait enterré mon frère abdelkader. Quand mon père sera mort, j’irai voir sa tombe et je pisserai dessus. Sa tombe ne sera bonne que pour un dépotoir où on viendra chier et pisser. »

«… parle gosse maudit ! je sais que tu me détestes. Tu espères ma mort. (enfin il dit quelques chose de sensé.) tu aimes ta mère. Tu n’as d’amour que pour elle. »

« s’il y’avait quelqu’un dont je souhaitais la mort, c’était bien mon père.je le haïssais comme je haïssais aussi les gens qui pouvaient lui ressembler. Je ne me souviens plus combien de fois je l’ai tué en rêve. Il ne restait qu’une chose : le tuer réellement. »

Posté par hbenbrahim à 17:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 octobre 2008

asepsie: les dentistes se placent en avant

je vous invite a lire un articel interessant que je viens de découvrire sur le site: www.pandentaire.com et qui classe les chirurgiens dentistes en France (selon une étude) en etant les premiers en matière d'hygiène et d'asepsie en comparaison avec les autres disciplines médicales.

voici le lien: http://pandentaire.com/Publications/Lu-pour-vous/France-Hygiene-et-asepsie-letude-qui-classe-les-chirurgiens-dentistes-a-la-premiere-place.html

Posté par hbenbrahim à 01:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 septembre 2008

le risque de contamination au cabinet dentaire

je viens de recevoir un message de quelqu'un a propos de la stérilisation au cabinet dentaire. ci dessous le message et ma réponse.

Message:

bonjour,
je voudrais m'adresser vous en tant que professionnel de la chirurgie dentaire  conceranant les mesures d'hygiéne au sein du cabinet dentaire ,la sterilisation ,comment fait le dentiste entre chaque patient ,et pourquoi dit on que le risque de transsmission du vih au sein du cabinet dentaire est nul , par rapport à la vulnerabilité du virus , ou les mesures d'hygiéne ,et si ça n'etait pas nikel ?
merci j'espére trouver les reponses et les informations necessaire ,car je redoute d'aller faire des soins .

Réponse:

bonjour,

Merci pour votre message,

Vous avez raison d'avoir un peu peur de ce qui pourrait se passer dans les cabinets dentaires en se basant sur ce qui circule comme informations dans la presse et les médias. mais croyez moi que vous ne courez pas plus de risque dans les cabinets dentaires que dans les hôpitaux ou les clinques pour des actes de chirurgie même banale.

Le risque de transmission des maladies dans les cabinets dentaires comme dans toutes les autres spécialités chirurgicales, est bien réel si les mesures d'hygiène et d'asepsie ne sont pas respectées. Mais par contre si tout est fait selon les règles de l'art, le risque est réduit à presque zéro.

Chaque virus est à part. il est connu que le VIH est un virus très virulent car une fois installé dans l'organisme risque de causer des dégâts irréversibles, mais c'est un virus heureusement très fragile et qui ne peut être transmis d'une personne a une autre que par contact direct: ( sexuel ou sanguin). Dans les cabinets dentaires ce contact direct n'existe pas entre patient et patient, le risque est presque nul. mais par contre le risque est d'autant plus réel pour le dentiste car c'est lui qui manipule les instruments et rentre en contact direct avec le patient séropositif. 

c que je redoute le plus pour les patients, c'est le virus de l'hépatite C et B. car ce sont des virus à la fois virulents et résistants. on ne peut s'assurer de leur destruction que par leur passage dans l'autoclave. ce sont des virus qui pourraient être transmis d'un patient à un autre par le biais d'un matériel qui n'est pas correctement stérilisé. c'est pour cela qu'on a toujours tendance dans notre pratique à utiliser le maximum de matériel jetable à usage unique.

Actuellement, la plupart des cabinets dentaires sont équipés des autoclaves mais ce n'est pas toujours suffisant car le plus important c'est la prise de conscience du chirurgien dentiste qui doit assurer pour chaque malade une instrumentation stérile sans compromis.

Entre chaque patient, l’assistante dentaire fait le ramassage du matériel utilisé et souillé, jeter tout ce qui est jetable et garder les instruments à usage multiples dans un bac de décontamination, les nettoyer, les décontaminer, les rincer , puis les stériliser à froid dans un produits conçu à cet usage,  rinçage, puis conditionnement sous des sachets hermétique. ensuite, les faire passer à l'autoclave pour subir le cycle de stérilisation proprement dit à haute pression. tout le matériel est mis sous sachet stérile soudés. A chaque consultation le dentiste fait sortir des instruments stériles sous sachet pour son patient. le fauteuil est désinfecté, l'air aussi, il existe plusieurs produits efficaces. .

avant de faire rentrer le patient,  la salle doit être prête pour l'accueillir. il faut minimum 7 minutes pour préparer la salle entre patient et patient.

les cabinet dentaires où il y'a moins de risque de transmission des maladies , ce  sont les cabinets qui limitent le nombre des patients par jour et bien organisés. on gère mieux, on maitrise mieux quand c'est bien organisé.

 

J’espère que mes réponses étaient satisfaisantes. je reste à votre disposition.

Cordialement,

Dr.Hicham BENBRAHIM
www.cabinetbenbrahim.com

Posté par hbenbrahim à 14:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 août 2008

...

...il s'éteint aujourdhui, suite à une longue maladie... 

c'était mon père...  lahi rahmou.

Posté par hbenbrahim à 15:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 juillet 2008

botox et peeling dans les cabinets dentaires

botox

Les cabinets dentaires privés britanniques s´ouvrent aux soins d´esthétique pure

Lettre info ch dent 20/6/08, Grande-Bretagne : " Botox " et " peelings " dans les cabinets dentaires.
Dr Alain Chanderot
La réglementation l´autorisant, de plus en plus de praticiens se forment aux techniques, pas très compliquées, qu´exigent la mise en place de botox, voire les processus purement peauciers de desquamation (peelings). Selon le directeur d´un institut de formation en « dentisterie esthétique », 5 000 des 20 000 praticiens libéraux britanniques sont désormais formés et aptes à réaliser ces actes. Les contrats liant les dentistes aux organismes sociaux étant devenus depuis deux ans très pénalisants, déjà près de 1 000 dentistes ont suspendu leur collaboration à ceux ci, et leur plateforme d´actes est désormais libre de contraintes. Ils complètent les soins dentaires de ces « à côtés » très rémunérateurs. D´ailleurs, on peut noter qu´il existe désormais un botox « grand public » en vente libre en France, par applications externes, ce qui autorise tout un chacun à être son propre dermatologiste. Alors….

source: egor.fr

Posté par hbenbrahim à 16:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 juin 2008

bu allun

bu_allun1

ce n'est un best seller ni une réference, mais tout simplement un livre que j'ai lu et qui m'a plu. j'ai voulu le partager avec vous.

Les confidences amers d’un joueur de tambourin hors du commun, raconte son histoire avec son « allun » méprise la société de l’avoir rejeté, de  ne pas considéré son talent d’artiste, il décrit une « autre » vision de l’art. Méprise l’art superficielle, méprise la société de ne pas le comprendre. il s’en veut parfois a son instrument auquel il est attaché.

Raconte sa misère et l’impossibilité d’avoir une vie saine et digne d’un homme qui demande juste d’exister et nouer une relation avec celle qu’il aime. Plongé dans le gouffre total raconte avec rancœur l’injustice sociale.

Quelques extraits :

«  un instrument de musique peut complètement changer le cours de l’histoire. Si au lieu de allun j’avais appris le saxophone, le violon ou le luthar, ma vie aurait été tout à fait autre.. »

« tandis qu’elle gémit sous le poids écrasant d’une monstrueuse enflure de graisse, je suis enfermé dans ma chambre, rêvant d’elle et ne pouvant de mon esprit chasser son corps, avec nulle autre diversion qui m’arrache à son image que ces abrutis allun  acrochés au mûr… »

«  …quitter le pays dont je méprise les gens au gouts artistique infectes. »

« je ne suis peu être au fond qu’une loque, se prenant pour un homme, se prenant pour un musicien… je tanne à longueur de journées ces peaux moisies et braille des chansons que je suis peut être le seul à aimer… »

« la musique c’est l’harmonie, l’apaisement, l’ivresse, le raffinement, le calme, la paix voluptueuse de l’âme et du corps. Le bruit, c’est tout ce qui n’est pas de la musique. »

Posté par hbenbrahim à 09:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 juin 2008

L'effondrement

IMAG002h

La vie est en perpétuel chantier..  Si l'homme ne repose pas sur des piliers solides, à n’importe quel moment, tout peut s'écrouler…

C’est une photo que j'ai prise à marrakech. Je me suis arrêté un moment à regarder.. et penser en silence à l'irresponsabilité de certains promoteurs immobiliers dans cette ville.

Posté par hbenbrahim à 22:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 février 2008

Sac à main ou sac à bactéries ?

Tout le monde sait (les hommes aussi) que le sac à main pour femmes, contient plusieurs objets de beauté et d’hygiène : rouge à lèvres, parfum, mascara et de petites gadgets pratiques. MAIS !!! savez vous ce que contient « la semelle » votre sac à main, les femmes ?

( je remercie mon  ami nabil de m’envoyer ce texte)

Avez-vous déjà remarqué les jeunes filles qui posent leurs sacs à mains sur le sol des toilettes au restaurant – et qui lorsqu’elles retournent à leur table le posent  sur la table - Ca arrive souvent !
Ce n’est pas toujours « la cuisine du restaurant » qui rend l’estomac malade.

Quelquefois “ce que vous ne connaissez pas” vous fait du mal” !

Ma mère était très mécontente quand des invitées venues à la maison jetaient leurs sacs à mains sur le plan de travail de la cuisine où elle était en train de préparer un repas. Elle a toujours dit que les sacs à mains sont très sales à cause de tous les endroits où ils ont séjourné.

Les femmes transportent leurs sacs partout ; du bureau aux toilettes publiques ainsi que dans la voiture.


Amy Karen, Microbiologiste des Laboratoires Nelson dit que presque tous les sacs testés n’étaient pas seulement très fortement chargés en bactéries, mais surtout qu’ils étaient chargés d’une forme très virulente  de bactéries pouvant rendre les gens très malades.

Dans un échantillon, quatre des cinq sacs à mains examinés se sont révélés positifs à la salmonelle, et ce n’est pas le pire. ‘Il y a une contamination fécale sur les sacs’ dit Amy. Les sacs en cuir ou en vinyle ont tendance à être plus propres que les sacs en tissu.  Le sac d’une femme célibataire fréquentant des boîtes de nuit a présenté la pire contamination de tous. 'un certain type d’excrément (fèces), ou  de vomi’ a déclaré Amy.

La morale de cette histoire – votre sac à mains ne vous tuera pas, mais il a le potentiel de vous rendre très malade si vous continuez à le placer dans les lieux où l’on mange. Utilisez des crochets pour le suspendre, dans la maison ou dans les toilettes et ne le mettez pas sur votre bureau, la table du restaurant ou sur le comptoir de votre cuisine.

Les experts disent qu’on devrait penser à son sac à mains comme on le ferait avec ses chaussures. « Mettre une paire de chaussures sur le plan de travail de la cuisine, ou sur le lit, est la même chose que d’y poser un sac à mains ». – votre sac à mains s’est retrouvé dans des endroits où les gens ont éternué, toussé, craché, uriné, vomi, etc.… !  Désirez-vous vraiment ramener cela à la maison ? Les microbiologistes du Laboratoire Nelson ont aussi conseillé de nettoyer les sacs à mains.

Qui parmi vous les femmes nettoie régulièrement le dessous de son sac ?   

Posté par hbenbrahim à 23:15 - Commentaires [7] - Permalien [#]

16 janvier 2008

Chewing gum sans sucre

chwing_gum_sans_sucre source: lemonde.fr

.

Que dites vous des chewing gums sans sucre?

Le chewing gum sans sucre contient du sorbitol un composant connu comme puissant laxatif (du moins ce qu'on sait à ce jour!!). la carie dentaire n'a jamais été un argument pour commercialiser les chewing gum sans sucre, pire encore, certaines associations mettent leur logo sur le paquet, dans la publicité aussi on ne manque pas de dire "recommandé par l'association dentaire... " l'aspect commercial est frappant. nous vivons dans un monde qui leurre... où le pouvoir de l’argent, du business et les lobbies industriels écrasent parfois et prennent le dessus sur la réalité scientifique et sanitaire. il ne faut pas, je pense, prendre la carie dentaire comme argument!!! mâcher un chewing gum sans sucre ne réduit en rien l'incidence de la carie dentaire sur les dents si on ne se brosse pas bien les dents ou si on ne les entretient pas. Je ne suis pas un partisan des produits sans sucre quelque soit leur nature. les produits sans sucre contiennent plusieurs additifs et édulcorants ( l'aspartam surtout) qui donnent des effets secondaires sur l'organisme. On n'en sait pas trop, on nous cache des vérités... je ne vois pas pourquoi éliminer un composant naturel et le remplacer par "dix mille" composants chimiques.

La boisson "coca cola light" est la pire des choses qui puisse exister. imaginez le menu suivant: un paquet de chips (plein de produits chimiques), un mac Donald ( je doute même de la viande si elle est naturelle ou fabriquée dans une usine!!!) , et un coca light ( aspartam et tout ce qu'on sait pas encore...). ce n'est ni plus ni moins une question de mode. Tous les ingrédients sont là pour bien préparer sa retraite sanitaire dans un centre de chimio!!

Posté par hbenbrahim à 20:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]

chwing gum sans sucre

chwing_gum_sans_sucre

Source:

Posté par hbenbrahim à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2008

L'interrogatoire dentaire "gênant"

Par Dr.H.Benbrahim

Dans notre pratique quotidienne, nous sommes souvent amenés à poser à nos patients quelques questions un peu gênantes pour certains. Je me suis inspiré du précédent billet selon lequel une patiente a déposé plainte contre son dentiste pour lui avoir posé la question si elle est oui ou non séropositive, pour vous faire part de quelques exemples les plus souvent vécus dans les cabinets dentaires.

Une même question posée par un praticien, ne sera pas perçue de la même façon par tous les patients. Il y a ceux qui, pour des raisons qui les concernent, ne répondent pas au questionnaire, ou bien sont embarrassés ou encore projettent parfois des réactions négatives sur le dentiste. Les causes sont surtout liées à leur profil psychologique, à leur niveau social, à leur degré d’ouverture sur le monde médical ou bien à leurs expériences antérieures avec les dentistes.

La profession du patient :

Certains patients se sentent gênés quand on leur demande leur profession, d’autres mal intentionnés car il leur semble que le dentiste tente  d’évaluer leur pouvoir matériel et dans la même perspective savoir s’ils sont intéressants sur le plan financier ou pas, ou bien redoutent qu’on leur gonfle le devis s’ils sont fortunés. Ce sont de fausses idées qui courent les rues du fait qu’on colle souvent cette étiquette de dentiste matérialiste comme le montre « si mal » cette vidéo humoristique

Connaître la profession du patient n’a rien à voir avec l’argent ! Voici quelques commentaires à ce  propos, dans le post du 06/09/2006 

Je me permets de vous donner quelques exemples à titre indicatif. Ceux-ci illustrent bien l’importance de connaître la profession du patient et les retombées négatives parfois graves dans le cas de l’ignorance du statut du patient par le dentiste. Ainsi, un animateur de télé se présentant au cabinet pour un motif esthétique, ou tout simplement pour soigner une dent de devant, bénéficie d’un plan de traitement particulier durant lequel le dentiste doit tenir compte des effets optiques des caméras sur les restaurations prothétiques. Un présentateur de télé est une personne qui s’adresse à des millions de téléspectateurs, son image équivaut à sa carrière. Il peut facilement perdre son emploi en perdant une dent  lors d’une transmission télé en direct. Le dentiste doit réduire la durée du traitement au minimum afin d’éviter les risques liés à la communication et à l’esthétique et être catégorique en lui choisissant la solution adéquate qui convient le mieux à son statut.

Un pilote de ligne, qui vient au cabinet dentaire pour une extraction dentaire alors qu’il va prendre les commandes de son avion pour un long courrier dans les heures qui suivent, ne sera pas traité de la même façon sur le plan organisationnel qu’un citoyen normal. Le dentiste engage sa responsabilité dans le cas où un malheur surviendrait à bord à cause de l’acte dentaire. En ignorant sa profession, le dentiste ainsi que tous les passagers courent des risques énormes.

Un musicien qui pratique la flûte ou le saxophone aura un traitement dentaire adapté à sa profession. Ce sont des personnes qui sollicitent trop leurs dents. On leur prescrit parfois des gouttières de protection.

L’âge :

L’âge n’est pas toujours important à connaître pour traiter un malade, mais il est surtout nécessaire dans le classement des fichiers des patients et obligatoire sur le plan médico-légal. En cas de litige, le médecin est tenu par l’obligation des moyens. Il doit prouver ceux mis en œuvre pour traiter son patient. L’âge est un élément indispensable pour la constitution du dossier médico-légal.

La femme enceinte :

On ne demande pas souvent aux femmes si elles sont mariées ou pas. On ne connaît pas leur activité génitale. C’est pour cela que le dentiste demande systématiquement à la patiente si elle est enceinte avant de prendre une radiographie buccale car l’exposition d’un fœtus aux rayons X lui fait courir des risques importants en cas de négligence. Il est donc primordial, avant de prendre une radiographie dentaire, de s’assurer de cela.

Historique de santé générale :

Quand on demande aux patients de nous communiquer leur historique de santé générale, certains se sentent embarrassés de répondre et cachent leur « histoire » médicale ou les traitements médicaux en cours. Je trouve un peu risqué qu’un patient ne dévoile pas son secret médical au dentiste. Ce premier court un risque s’il se trouve atteint d’une maladie cardiaque qu’il ne veut pas déclarer. Il doit être préparé avant tout acte dentaire même banal. En cachant sa maladie, il expose sa vie au danger.
Certains patients sous-estiment d’autres maladies comme le H.T.A ( hypertension artérielle). Beaucoup d’entre eux ne savent pas qu’ils sont cardiaques en ayant des symptômes de HTA.  Voici un exemple de dialogue :

     «   -     Avez- vous des problèmes cardiaques ? Prenez- vous un traitement particulier ?

-       Non, docteur. »

      (Un peu plus tard)

« - Vous êtes certain que vous ne souffrez pas d’une quelconque gêne au niveau de votre santé ?

-       Non rien de spécial sauf une hypertension que je traine depuis 10 ans mais je me sens bien. »

Tout change pour moi entre sa première réponse et la deuxième. Ce genre de patient est considéré comme cardiaque et doit suivre un protocole de traitement spécifique au cabinet dentaire.

Les diabétiques et les sidatiques quant à eux doivent être traités avec prudence car ils présentent un déficit immunitaire qui n’est pas négligeable. Les malades qui ont attrapé le virus de l’hépatite sont souvent fatigués. Ils ne doivent pas subir de longues séances sur fauteuil. Les malades qui sont sous neuroleptiques doivent être pris en charge dans de bonnes conditions psychologiques, etc. Le dentiste adapte le traitement, le planning et la procédure à suivre à chaque cas selon ses spécificités. Il n’existe pas de stratégie standard. Le dentiste considère le patient dans sa globalité et lui propose le traitement qui  conviendra le mieux à son cas.

Il existe aussi des maladies comme la sciatique, la migraine, les douleurs auriculaires, le vertige qui sont liées directement aux problèmes dentaires. Un désordre dentaire peut ocasionner des symptômes d’ordre général. le Lien : 

Il est donc fondamental de connaître l’historique du malade sur le plan général, de savoir s’il souffre de certaines maladies chroniques liées à une cause dentaire non traitée.

Les coordonnées du patient :

Demander les coordonnées du patient : adresse, numéro de téléphone personnel, adresse e-mail sont des renseignements qui rentrent dans le cadre de l’organisation et de la communication. Connaître son numéro personnel est indispensable pour l’aviser par exemple que son rdv sera décalé ou reporté ou le lui rappeler éventuellement, etc.
Certains patients répondent difficilement à ce genre de questions.

L’argent :

Depuis longtemps et jusqu'à ce jour, l’argent reste encore un sujet tabou dans la communication entre patient et dentiste. Ce qui est dommage c’est de ne pas proposer toutes les solutions possibles sous prétexte que le patient n’aura pas les moyens de payer (c’est une grave erreur). Si le dentiste propose un traitement coûteux à son patient c’est dans le seul but d’abord de l’informer sur toutes les possibilités thérapeutiques mises à sa disposition et lui montrer que tel traitement ou telle solution existe.
Nous sommes dans l’obligation d’informer nos patients sur les dernières nouveautés de l’art dentaire et sur les possibilités qui leur sont offertes, de les leur expliquer et de les informer du coût. C’est au patient à la fin de décider et au dentiste de s’arranger pour lui trouver la solution qui s’adapterait le mieux à son cas. L’argent ne doit pas être un obstacle pour mettre au courant le patient sur le bénéfice d’un traitement coûteux. Les retombées négatives d’un traitement économique sont parfois irréversibles. Voir l’article sur le coût des soins dentaires

Beaucoup de patients sont embarrassés ou surpris quand on leur présente un devis. Le devis n’est qu’une information ou une proposition. Ils peuvent demander des explications ne serait-ce qu’à titre informatif sans être gêné. Le devis n’est jamais définitif tant que le patient n’est pas consentant. Le dentiste non plus ne doit pas  se gêner à présenter des solutions et à justifier le devis.

Conclusion

L’interrogatoire médical nous permet de recueillir toutes les informations nécessaires concernant le patient pour établir un bon diagnostic et permettre le déroulement des soins dentaires dans les meilleures conditions. La réussite d’un traitement dentaire dépend en grande partie de la relation qui se crée entre le dentiste et son patient. Un patient satisfait est un patient qui coopère avec son dentiste dans un climat de confiance et de transparence.

Posté par hbenbrahim à 02:07 - Commentaires [5] - Permalien [#]